vendredi 24 janvier 2014

Et voilà comment le roi Minos a été vaincu.

Ouvrez les yeux. 
Vous allez être surpris.

Les plus récentes de ces images, toutes des peintures murales, datent de 1450 avant Jésus-Christ. Trois mille quatre cent soixante quatre ans au minimum!

Pendant ce temps-là, nous passions doucement de l'âge de pierre à l'âge du cuivre. Non pas que le bon Français du Chalcolithique ait été un primate hirsute, que nenni. Mais tout de même, je trouve ces peintures tellement lumineuses, si abouties, chantant un hymne à la nature si vibrant qu'on croit les entendre résonner. Nous pendant ce temps-là, nous tâchions de survivre de bric et de broc dans un univers de guerres quasi permanentes. Ça donne le vertige.

Les gens qui les ont créé ont pourtant presque tous été aspirés par la mer. Cette civilisation extraordinaire, venue, semble-t-il, des confins de la Perse, a été emportée en quelques secondes par un des tsunamis les plus gigantesques de notre histoire.
Trois vagues, dont une de plus de trente mètres, ont tout noyé. Pas de pitié.
C'était une civilisation maritime, défendue par une flotte puissante. Les gens ne se méfiaient pas de la mer qui les nourrissait.

Quand le volcan qui a accouché de l'île de Santorin a explosé, des éclats de pierre ponce ont été projetés jusqu'à la mer Noire. C'est dire la violence....bien pire que l'éruption du Krakatoa, pourtant considérée comme le top du déchaînement volcanique.

C'est ainsi que les Minoens ont disparu. Ils ont laissé sur l'île de Crète des ruines, une écriture que l'élite des spécialistes commencent tout juste à déchiffrer, des vases incroyables, des sculptures d'un réalisme saisissant et ces dessins merveilleux.




20 commentaires:

  1. C'est ainsi que les Minoens ont disparu.

    Il semblerait que les légendes autour de l'Atlantide soient liées au souvenir laissé par cette brillante civilisation. Ceci dit, les légendes et ceux qui tentent de les raccorder à quelque chose de concret...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi pas? Ce qui s'est passé à Santorin a dû ressembler à la fin du monde.
      J'aime bien la légende de l'Atlantide, parce qu'elle est inquiétante.

      Supprimer
  2. Une allégorie de notre future disparition, nous et notre bon Roi Pinos?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme, peut-être, mais là, je n'avais aucune arrière pensée politique.
      Il est bon parfois de penser à autre chose.

      Supprimer
  3. un documentaire il y quelques jours retraçait également cette histoire. L'Homme dès que le climat et les ressources étaient présents à su s’élever artistiquement. Que les oisifs aigris et argentés, n'ayant jamais rien foutu de leurs dix doigts en prennent de la graine.
    Bzzz...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet Bourdon. C'est justement ce documentaire qui m'a inspiré ce billet, tant j'ai été éblouie. L'homme est capable de grandes choses.
      Ceux qui ont envie de se changer les idées peuvent aller le voir sur ce lien. Ça vaut la peine:
      http://www.arte.tv/guide/fr/036167-000/la-civilisation-engloutie


      Bzzzzou

      Supprimer
  4. Etonnant ! je n avais jamais entendu parler de ces Minoens. merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je t'en prie corto. C'est ça l'intérêt des blogs: découvrir des tas de trucs!
      Toi, tu as bien réussi à me coller le virus de la politique :)
      Tu sais que je t'envie!
      La civilisation minoenne (enfin, ce qu'on en connaît), c'est quelque-chose.

      Supprimer
  5. J' ai éprouvé le même émerveillement devant la finesse des fresques d' une grotte en Dordogne, datés de 14000 ans...Avec l' évolution, on doit être en train de frôler la perfection si mes calculs sont bons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui orfeenix, je comprends ça! Les peintures rupestres peuvent laisser sous le choc! Certaines sont incroyables. L'émotion est d'autant plus forte que le chemin qui y mène ressemble à une cérémonie initiatique en même temps qu'à une plongée aux origines.
      Je crois que le progrès n'est pas linéaire :)

      Supprimer
  6. Ca donne le vertige. les peintures sont magnifiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vertige, oui. C'était il y a si longtemps...

      Supprimer
  7. On sait que les cendres (par identification stratigraphique) ont recouvert l'Egypte et que le tsunami a pénétré à l'intérieur de la Turquie... bref tout semble indiqué que ce cataclysme est resté dans les mémoires..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout était réuni pour marquer les esprits: la férocité des éléments et les mystères d'une civilisation aussi belle qu'oubliée.
      De quoi faire fantasmer tout le monde!

      Supprimer
  8. En voilà une bande de sauvages patentés.

    2 000 ans avant JC, ils dominaient le bassin méditerranéen avec leur flotte et leurs villes possédaient des voies dallées et des évacuations d'eaux usagées.

    Le fond de la mer comme le sol de la terre constituaient des objets d'admiration dont ils s'employaient à retracer les merveilles sur toutes les surfaces possibles et imaginables avec une maîtrise de pigments assez ahurissante pour l'époque.

    Tandis que nous autres, civilisés du XXIe siècle, nous éclaboussons les sables de nos arènes avec le sang des taureaux au nom de la tradition, eux avaient élevé leur amour pour leur bétail au niveau d'un art en accomplissant d'incroyables acrobaties au-dessus d'énormes taureaux en se servant des cornes comme d'un tremplin. Les peintures révèlent que les femmes comme les hommes se livraient à ce genre de loisir. La parité avant l'heure.

    En revanche, au niveau prêtrise, on n'a retrouvé que...des prêtresses. D'étranges petites statuettes les montrent en costume sophistiqué, les seins nus, brandissant deux serpents à bouts de bras ou avec des serpents autour des bras. Un culte du serpent ? Tiens donc. Un herpétologue raconta qu'un jour où il manipulait une caisse de serpents mal étiquetée, il se fit mordre par des vipères particulièrement virulentes. Ni une, ni deux, il court s'injecter l'antidote puis repart sur ses pas en traversant une serre. Pris d'un malaise, il s'effondre au milieu des plantes et vit la plus extraordinaire des expériences : ses 5 sens se trouvent décupler. Il entend les plantes parler en elles, les pas d'un insecte, sent des odeurs extraordinaires, voit des couleurs inconnues à 360°...bref se fait un sacré trip.

    Le venin de serpent comme source de savoir ? Ca ne vous rappelle rien comme histoire. Pas étonnant que dans nos religions modernes, femmes et serpents ont mauvaise presse.

    On a aussi retrouvé de curieux instruments d'astronomie et cartes du ciel qui donnaient l'emplacement de planètes que récemment découvertes.

    La civilisation minoenne a disparu à cause d'un méga-volcan et de plusieurs tsunamis, tragédie dont les survivants ne se remettront jamais.

    Platon dit que l'Atlantide a disparu à cause de son orgueil et de la violation des lois divines par son élite.

    Minos garde son secret.

    A moins que cela ne soit un avertissement.

    RépondreSupprimer
  9. Et bien voilà. Lecanasson nous a magistralement résumé ce qui restait à dire.
    Les avertissements de ce genre sont nombreux, mais bien rares sont ceux qui les voient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand regarde-t-on ce documentaire ensemble ? :)

      Supprimer

Vos commentaires sont les étoiles scintillantes de ma galaxie. Si toutefois des météorites menaçaient de fracasser ce modeste espace de parole, je me réserve le droit de les renvoyer dans les étendues glacées de la blogosphère. Moi, Io, ne saurait être tenue pour responsable de leur composition ni de leur destin