jeudi 23 août 2012

Soir de paix

Voilà où plane mon esprit ce soir.

Revenons à l'essentiel.





13 commentaires:

  1. http://www.youtube.com/watch?v=vcjHIboGArk&feature=related

    Voici pour toi. C'est superbe !!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Nadezda.
    C'est un de ces chants qui plongent dans le ravissement.
    Quelle merveille...

    RépondreSupprimer
  3. un peu de calme dans ce monde de bruit et de brute, ça fait du bien hein !! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui!

      Bisous à toi et bravo pour ton superbe boulot :)

      Supprimer
  4. J'en ai appris une bonne sur les icones.

    Aucun personnage ne te regarde en face...car il s'en serait pas digne.

    Sauf le Christ. Il te regarde droit dans les yeux et là, c'est toi qui les baisses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il y a beaucoup à dire sur le regard des icônes. Mais je ne crois pas que ce soit aussi systématique. Il arrive aussi que le regard du Christ soit imperceptiblement orienté vers la gauche (pour nous), de sorte qu'il semble nous regarder nous et ailleurs en même temps.

      Supprimer
  5. Moi j'aime beaucoup celle-ci ! C'est Narkoman qui ma l'a fait connaitre.

    RépondreSupprimer
  6. J'aimais bien moi Narkoman et il a disparu :(:(:(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il doit dire la même chose de son côté :)

      Supprimer
  7. Pour les icônes, le Christ peut parfois regarder le croyant avec un regard double qui traduit à la fois Son amour pour les hommes et la Justice qui le caractérise. Certains saints peuvent aussi regarder vers les cieux. C'est selon. Certaines postures, phylactères, vêtements...peuvent être codifiés (manuel de Dyonysios de la FOurna XVIIIième), d'autres non.

    Pour la musique, essayer aussi DIVNA LIUBOEVIC.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tchetnik. Elle a une voix sublime. C'est d'ailleurs vers elle que renvoie le lien de Vlad.

      Un regard double, oui, c'est ça.
      Les icônes me sont encore bien mystérieuses.

      Supprimer

Vos commentaires sont les étoiles scintillantes de ma galaxie. Si toutefois des météorites menaçaient de fracasser ce modeste espace de parole, je me réserve le droit de les renvoyer dans les étendues glacées de la blogosphère. Moi, Io, ne saurait être tenue pour responsable de leur composition ni de leur destin