dimanche 25 mars 2012

Test: faut-il revenir à la vinasse?

Que Choisir vient de publier une étude sur la qualité de l'eau dans nos commune.

Guère rassurant. On s'en doute..

 2 747 communes distribueraient une eau non conforme aux normes dictées par le code de la santé publique. Et mieux vaut vivre en ville qu'à la campagne où l'eau est cochonnée par les épandages agricoles.
En clair, dans la doulce France, l'eau est devenu un bouillon d'onze heures. Et il faut la payer quand même!

La pollution d'origine agricole représente 69% des cas de pollution. Vive l'agriculture intensive... pas étonnant que les abeilles, ou ce qu'il en reste, deviennent citadines. 

Tout un tas de problèmes de santé pas francs nous pendent au nez avec ça. Les pouvoirs publics lâchent de bout des lèvres que l'eau trop nitratée n'est pas bonne pour les femmes enceintes et les nourrissons. Foin des détails et prenez-en ce que vous voulez.
C'est étrange, sur Internet, je n'en ai pas trouvé de liste claire des maladies provoquées par les saletés en question. Sûrement un hasard.

Quant au principe "pollueur-payeur", on ne connaît pas.

La pollution radioactive (là, on n'y peut rien, à part déménager) représente 4%. Sinon: cancers.

La pollution due à un dysfonctionnement représente 27% des cas. Excusez du peu! Le gars a picolé parce que l'eau de son robinet est dégueu. Saoul comme une grive, il balance la dose des sels d'aluminium ou de chlore ou autre chose et résultat: Alzheimer.

Le plus intéressant dans tout ça, c'est qu'en cliquant sur ---> ce lien, on peut savoir si sa commune est buvable ou pas.

Chez moi, la qualité de l'eau est jugée bonne. Encore que..j'aimerais être sûre que les mesures effectuées correspondent bien à la réalité.
 J'attendrai donc encore un peu pour me remettre au gros rouge qui tache, comme mes ancêtres.



Mais chez vous, c'est comment?

18 commentaires:

  1. Bactériologiquement passable... mais ça je le sais, parce qu'il y a des raisons géologiques: la colline étannt toujours en mouvement, les conduites d'eau sont fissurées et l'eau distribuée est contaminée par les eaux (sales) atmosphériques. Aussi ne buvons-nous que de l'eau en bouteille... ceux qui ne le font pas, ont des gastros à répétition...

    Ma principale question est pire:en général, l'eau qui est distribuée en France, a été rendue potable après passage en station d'épuration... or les poissons des rivières ont de gros problèmes hormonaux à cause des résidus de pilules anticonceptionnelles rejetés ... avec les urines, parce que les stations d'épuration sont incapables de les éliminer... Et les autres médocs ? je pense précisément aux anticancéreux, ces poisons violents ... Je me demande même si l'ébullition est suffisante pour détruire ces molécules chimiques... Mon mari dit que non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc, vinasse et bière sont les mamelles de la sécurité.

      Sérieusement, tu as raison. Les hormones diluées dans l'eau sont un vrai problème. Les poisson se féminisent à cause de ça. D'autres substances chimiques, dont les pesticides, sont soupçonnées d'être à l'origine de la baisse de la fertilité des hommes et de cancers de l'appareil génital.

      Si on s'associait pour acheter une source?

      Supprimer
    2. Alors là dans le mille... j'ai une source, mais les précédents proprios, quand ils ont eu l'eau courante, ont accepté qu'elle soit captée... et directement branchée sur les égouts... en contrebas, parce que notre baraque, n'a pas de tout-à-l'égout...on en est encore aux tranchées à la romaine (si, si) avec puits sans fond...

      Non, Kafka n'était pas niçois...

      Supprimer
    3. Et tu ne peux pas revenir sur les décisions des anciens proprios? C'est précieux, une source. Vu ce qui en a été fait, ça vaut le coup de se renseigner.
      Vous en êtes encore au système romain? Ooo... c'est beau, ça....
      Kafka n'est pas niçois, non. Mais qu'importe :)

      Supprimer
    4. Dommage justement que le système romain n'ait pas été mis au goût du jour dans tous les pays. Bientôt, nous reviendrons au système médiévo-gaulois.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. On peut. Merci d'y avoir pensé Nicolas :)

      Supprimer
  3. Il n' y a pas que les poissons qui se féminisent, les petites filles aussi dés six ans à cause des hormones dans l'eau et tous les médocs qu'on balance aux bestiaux pour accélérer la croissance.

    Au moins au Japon, ils n'ont plus ce problème ! L'eau bouillonne toute seule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aha! Bonne question Mister Bzzzzzz!

      Supprimer
    2. Hélas, le bétail serait moins malade s'il était élevé au Médoc et arriverait ivre mort aux abattoirs, histoire de ne pas voir comment on enfreint la législation sous des prétexte pécunièrement religieuses.

      Supprimer
    3. Toutes mes confuses : pécunièrement religieux.

      Supprimer
  4. Au Japon, ils ont les deux. Les hormones et le bouillonnement. Quels gâtés!

    RépondreSupprimer
  5. Floute alors, si j'ai perdu mes tifs c'est de la faute au "cultos".
    Snif!
    Sans rire si il y a de l'eau dans le gaz il vont bien réussir le processus inverse. Chauve qui peut.
    Bzzz...

    RépondreSupprimer
  6. "Ils" sont capables de tout. Même de chatouiller les chauves-souris ou de tondre la tendre fourrure des bourdons :))

    RépondreSupprimer
  7. Ah l'époque où les dames portaient des manteaux en peaux de bourdons !

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les étoiles scintillantes de ma galaxie. Si toutefois des météorites menaçaient de fracasser ce modeste espace de parole, je me réserve le droit de les renvoyer dans les étendues glacées de la blogosphère. Moi, Io, ne saurait être tenue pour responsable de leur composition ni de leur destin