samedi 13 avril 2013

Lin Shun Shiung

Encore une découverte!
Grâce à Eka.
Eka est peintre et géorgienne. Nous communiquons  par l'entremise d'images: photos et peintures surtout. Ça tombe bien, parce que je ne parle pas géorgien et Eka ne parle pas français.

Les fées ont bien doté Eka: tout ce qu'elle dégotte est beau.
Lin Shun Shiung est une aquarelliste taïwanaise contemporaine. Enfin "une"... au fond, je n'en sais rien. C'est peut-être un homme.

Pas moyen de trouver le moindre élément de biographie, ni sur internet, ni ailleurs.
Cette artiste (j'ai l'impression que c'est une dame) restera un mystère.

















18 commentaires:

  1. c'est très délicat j'aime beaucoup,merci pour cette découverte.
    Bzzz...

    (cela me fait penser aux blafards portraits de Bilal)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je t'en prie bourdon. Si cette découverte te plaît, alors je suis contente.
      Tiens? Le rapprochement est intéressant. Figure-toi que les dessins de Bilal me plaisent aussi beaucoup.
      En quoi ces dessins-là te font-ils penser à ceux d'Enki Bilal?
      Bzz bzz

      Supprimer
  2. 林順雄
    avec ceci c'est peut-être une piste ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Xie xie Bourdon! Ça c'est une super chouette piste!! :)

      Supprimer
  3. En effet, très poétique.

    Il ne faut pas le dire, vu le nom de la dame, mais ces peintures évoquent des poêmes Tanka.

    Une délicatesse et un mani`risme de détails (ceci dit de manière positive) partagés par la Corée et le Japon et qui restent très évocateurs.

    Au fait, elle pourrait peut-être peindre la plante dont il est question dans le post du dessous...

    RépondreSupprimer
  4. D'accord Tchetnik. On va lui suggérer ça. Au fait, comment dit-on "pourriez-vous nous peindre la plante qu'on trouve partout dans l'école de Io en ce moment, s'il-vous-plaît Madame Lin Shun Shiung?"
    J'ai un peu oublié mon chinois depuis la terminale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si elle ne comprend pas "Sinsemilla", vous pouvez toujours tenter le coup avec "Opium".

      Ce sera plus couleur locale.

      "Nuit de Chine, nuit câline....."

      Supprimer
  5. Au fait Tchetnik, je ne crois pas qu'elle se vexe au sujet des poèmes Tanka. Au contraire.
    D'autant qu'elle ne mettra sans doute jamais les pieds sur mon blog :)

    RépondreSupprimer
  6. Réponses
    1. C'est terrible! Mouette, quand on pense à la difficulté de la technique de l'aquarelle, là, ça tient du prodige.

      Bises aussi

      Supprimer
  7. Là, je reste sans voix, c'est très très joli tout ça !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Minijupe, ça me fait un grand plaisir de partager avec toi et ceux qui, comme moi, découvrent et apprécient cet(te?) artiste.
      Mais qui est-elle (il)?

      Supprimer
  8. J'adore le regard un peu méfiant du couple de buffles, c'est tout à fait cela.

    Et l'anémone violette, avec les gouttes de rosée...c'est tout frais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Tout frais, tout calme et tout palpitant.

      Supprimer
  9. "Né à Ping Tung à Taïwan en 1948, Lin Shun Xiong a étudié au collège des arts de Fuxinggang. Il a consacré 40 ans de sa vie à l'aquarelle. Il a principalement exposé à Taipei avec deux expostitions au Canada en 1997 et 2008."

    C'est p'tit gars.

    雄 xiong - signifie d'ailleurs "grand, mâle, héros"

    La sensibilité chinoise n'a pas de sexe.

    http://partir-carnetsdevoyage.blogspot.fr/2013/04/coup-de-coeur-pour-les-aquarelles-de.html

    Une précision toutefois (mais tu ne me tireras pas les oreilles pour m'insinuer polotiquement), il est plus respectueux d'écrire

    "lin shunxiong" qui est la latinisation officielle en Chine en système pinyin (utilisé par ces 1,3 milliards), même si ça ne plait pas à quelques séparatistes imbibés d(occident.

    Ça te plaira par contre : lin (林)où on voit deux petit arbres, signifie "forêt".
    Et pour "acher" LinShunxiong :

    Us et coutumes : le premier caractère, c'est le nom - les deux qui suivent : le prénom (順雄 Shunxiong).

    Pour en revenir à son art.. on en fait de grandes choses avec un peu de flotte et 3 pastilles d'aquarelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LHDDT xie xie!
      Tu es un homme précieux!
      Merci vraiment pour toutes ces précisions délicates.
      Ainsi, "lin" signifie "forêt"... De fait, c'est limpide.
      Les idéogrammes sont une invention géniale, qui permettent à deux personnes parlant deux langues différentes de se comprendre grâce à ce système. je n'oublierai jamais cette conversation, à la table de mes parents, entre leur amie japonaise et mon ami coréen. Les mots manquaient. Alors ils se sont mis à communiquer frénétiquement en exposant la paume de leur main à l'autre, et en y traçant à toute vitesse des idéogrammes mystérieux. Leur visage s'illuminait au fur et à mesure qu'ils faisaient connaissance ainsi , tandis que nous nous faisions l'effet de Néandertaliens velus.

      Supprimer
  10. Que de finesse, que de délicatesse, le meilleur remède reste le spectacle de la beauté, heureuse de te connaître!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je suis heureuse de te connaître orfeenix. Alors toi aussi tu as été happée par ces dessins humides et frémissants?
      La beauté est partout.
      Il faut juste l'attraper quand elle passe.

      Supprimer

Vos commentaires sont les étoiles scintillantes de ma galaxie. Si toutefois des météorites menaçaient de fracasser ce modeste espace de parole, je me réserve le droit de les renvoyer dans les étendues glacées de la blogosphère. Moi, Io, ne saurait être tenue pour responsable de leur composition ni de leur destin