jeudi 16 février 2012

Baptême au KdB

Hier soir, j'ai pris mon courage à deux mains.
J'ai sauté dans ma voiture à l'heure où on met trois heures à faire vingt kilomètres, pour aller au Kremlin Bicêtre voir un peu à quoi ressemblait la bande à Nicolas. 

Le coin est à l'opposé de chez moi et j'ai pas de GPS. C'est dire si la curiosité me dévorait..

Voilà un moment que je les scrute derrière l'écran et j'en ai eu marre de pas les voir sous le nez. Après tout, je risquais quoi? Ils allaient pas me balancer des pierres, tout de même. Bon.

De fait, j'ai été accueillie par une bande de mecs sympas.
Sympas et tolérants d'ailleurs, parce qu'un petit plaisantin (suivez mon regard) avait mis tout le monde au parfum en m'annonçant comme une vieille réac.
Bien évidemment, c'est une vile calomnie.
La politique m'emmerde.

On a bu, rigolé et mangé. La serveuse régnait d'une main accorte et ferme sur tout ce monde-là. Même les grandes goules filaient doux.

J'ai bien aimé les gens, l'endroit et l'accueil.
Je remercie Gildan pour la photo qui révèle si bien l'essence du lieu.


                                                        Je crois que j'y retournerai.



10 commentaires:

  1. Ça vaut le coup de braver les bouchons une fois par mois, hein !
    :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, et en matière de bouchons, tu t'y connais ;-)

      Supprimer
    2. Et voilà qu'on me fait une réputation mensongère !
      J'ai bien dit "Braver... pas sabrer" !
      :)

      Supprimer
    3. Oui. Surtout que c'était pas si terrible. J'ai mis une heure. Une paille!
      Boah.."braver", "sabrer", "faire sauter"..même combat :)
      On va pas pinailler.

      Supprimer
  2. Merci d'etre venue et merci pour le billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie! Merci pour l'accueil :)

      Supprimer
  3. Je n oserais pas te dire que tu as perdu ton temps, ce serait débile. le seul inconvénient du KDB, c'est son initiateur ! et vlan !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai réussi à me pointer de mon 93 racailleux au KremlinB en une heure sans me paumer. Déjà ça, c'est une performance dont je ne suis pas peu fière.
      Après..que dire?
      Tu devrais venir voir.
      Hier soir, y'avais même un fan de Sarkozy et il est même ressorti vivant!
      Siiiii!
      :)

      Supprimer
  4. Io, tu reviens quand tu veux, c'était un plaisir de te rencontrer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci El Camino. C'est gentil ça .... Je pense la même chose.
      Je reviendrai, ça c'est sûr!

      Supprimer

Vos commentaires sont les étoiles scintillantes de ma galaxie. Si toutefois des météorites menaçaient de fracasser ce modeste espace de parole, je me réserve le droit de les renvoyer dans les étendues glacées de la blogosphère. Moi, Io, ne saurait être tenue pour responsable de leur composition ni de leur destin