mardi 25 octobre 2016

Vincent Munier

Je vous présente Vincent Munier.

Il est photographe et il a sillonné le monde, en quête d'animaux à enfermer dans sa petite boîte.

Gris, blanc, noir... Je suis sous le charme.





7 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui, elles m'ont apaisée hier soir et j'ai voulu les partager. C'était le billet pas foulant du mardi soir.

      Supprimer
  2. C'est marrant, j'ai découvert Vincent Munier il y a 15 jours et j'avais envie de faire un billet :))))
    Un photographe extraordinaire, je rêve d'être en Serbie au mois de janvier pour photographier la neige .
    Bisous ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens? C'est étonnant cette coïncidence! Aaah..la Serbie sous la neige..j'adorerais voir ça! Mais à condition d'être à la campagne avec tout le temps devant moi, une énorme réserve de bois, du kiseli kupus, de viandes fumées, de conserves de griottes et de tas d'autres choses,et de farine pour faire du pain. Un peu de sljivo aussi.
      Bisous!

      Supprimer
  3. Ca c'est bien vrai : tu t'es pas foulée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais ça va, vous deux! Je vous propose de superbes photos de bestioles toutes gracieuses et voilà comment on me remercie! Bandes d'ingrats!

      Supprimer

Vos commentaires sont les étoiles scintillantes de ma galaxie. Si toutefois des météorites menaçaient de fracasser ce modeste espace de parole, je me réserve le droit de les renvoyer dans les étendues glacées de la blogosphère. Moi, Io, ne saurait être tenue pour responsable de leur composition ni de leur destin